Pieve Santa Restituta

La diminution des précipitations au cours de l’hiver et du printemps a entraîné un début d’année sec. Heureusement, les basses températures ont empêché l’apparition de maladies. Le bourgeonnement a été retardé et ralenti, et les grappes de raisins sont restées de petite taille. Les quantités de pluie enregistrées au cours de l’été étaient conformes aux moyennes saisonnières (entre 700 et 900 mm), mais la majeure partie de la pluie s’est concentrée sur les mois de mai, juillet, août et septembre. Même s’il a beaucoup plu en mai, les températures plus basses nous ont permis de réduire les traitements car les spores et les champignons ne pouvaient pas se reproduire. Au cours de l’année, 1,8 kg de cuivre par hectare a été utilisé contre l’oïdium et le mildiou. Les mois les plus froids ont été immédiatement suivis de températures élevées qui ont caractérisé le mois de juin; les pluies de mai ont cependant réussi à maintenir l’équilibre du sol. Le développement des vignes et des grappes de raisin s’est accéléré en juin, mais a ralenti à nouveau en juillet en raison de la chaleur estivale. Heureusement, de fortes pluies sont de nouveau survenues fin juillet (jusqu’à 250 mm de pluie au total entre juillet et août). En effet, fin juillet seulement, entre 40 et 85 mm de pluie sont tombés selon les régions, ce qui a joué un rôle important dans la prévention des chocs thermiques. En revanche, les pluies d’août ont aidé les grappes à atteindre leur pleine maturité. Le mois d’août a été très chaud, mais caractérisé par des ressources en eau abondantes et des vents légers de tramontane et de mistral qui non seulement n’ont causé aucun dommage, mais ont également évité la formation de moisissures. Tout au long du mois de septembre, les températures ont fluctué entre 15 °C la nuit et 28 °C le jour, ce qui est significatif. Les raisins ont également atteint leur pleine maturité grâce aux précipitations finales d’environ 70 mm survenues vers le milieu du mois. La vendange a commencé le 22 septembre et s’est terminée le 6 octobre. Les raisins sont sains et bien mûrs, ce qui se confirme dans les couleurs intenses des moûts. Les raisins sont juteux et les grappes de taille moyenne avec une proportion équilibrée entre la peau et la chair. La fermentation se déroule lentement mais régulièrement avec des teneurs en alcool comprises entre 14° et 14,5°. Nous avons principalement utilisé le raisin entier pour prolonger la macération.

Nous sommes intimement persuadé que ce sera un très bon millésime en termes de structure avec une bonne complexité aromatique.